PARTIR EN VOYAGE COMME BABYSITTER

S’il y bien un bon plan pour l’été c’est d’allier job et vacances. Nous allons vous faire découvrir deux jobs différents, deux modes de vie différents pendant l’été 2016 : chacune de nous deux avons notre propre expérience et nous revenons dessus dans ces articles. 

Pendant l’année scolaire, je suis la baby sitter de trois garçons, que j’adore vraiment beaucoup mais qui ont décidé de m’abandonner pendant leurs vacances d’été (je ne vous en veux pas, je sais que vous vous amusez quand même sans moi !). Puisque j’avais besoin d’un petit peu d’argent pour la rentrée de septembre, j’ai cherché des jobs un peu partout. J’ai déjà été employée chez McDonalds, et je n’avais pas spécialement envie de recommencer un troisième été car, en vrai, c’est assez fatiguant et pas tellement intéressant. Vendeuse, oui, pourquoi pas, mais je n’étais pas libre pendant la période des soldes donc cela aurait été assez compliqué. Et je ne voulais pas bosser tout l’été : j’ai donc choisi le job de baby sitter, en remplacement, pendant l’été. J’ai tout d’abord cherché sur Paris, là où j’habite, puis j’ai trouvé des annonces pour accompagner des familles sur leur lieu de vacances…

img_2426

C’est quoi le job ?

Le job est assez simple : on accompagne une famille en vacances, on vit avec eux, on est logé, nourri et blanchi pendant tout ce temps. En fait, c’est un peu comme fille au pair mais sur une courte période. Il faut donc s’occuper des enfants, essayer de leur faire des activités afin que les parents puissent se reposer un maximum… Les qualités requises pour avoir ce job d’été : être dynamique, savoir s’intégrer dans une famille, rester discrète et comprendre assez facilement ce que la famille recherche sans toujours expliquer toutes les tâches à faire.

Où trouver des annonces pour candidater ?

J’ai trouvé ce job grâce au site http://www.bebe-nounou.com qui recense une multitude d’annonces pour des baby sitting occasionnels, des filles au pair mais aussi des baby sitter en vacances. Seul gros bémol pour le site : si l’on veut avoir toutes les fonctionnalités et poster une annonce, c’est payant. J’avais donc décidé de payer un mois ce qui m’avait coûtée 6€. Ce n’est pas énorme, mais il faut vraiment être motivée à trouver un job sur le site pour payer.

Avant le voyage : l’organisation

Après avoir trouvé la famille via le site http://www.bebe-nounou.com, nous avons pris contact par mail. Celle-ci voulait avoir des références pour voir si j’étais une personne sérieuse à qui elle pouvait confier ses enfants et elle a donc pu contacter facilement la maman des enfants que je garde pendant l’année ! Ca a collé, et nous avons donc pris contact par téléphone dans un premier temps, puis on a parlé via FaceTime. Je comprends que les parents veuillent être rassurés et connaître un peu mieux la personne avec laquelle ils allaient partir pendant deux semaines. Ils m’ont ensuite recontactée pour prendre mes billets de train puisque j’allais les rejoindre en train sur le lieu de vacances. C’était donc très sympathique de la part de la famille, elle a réglé tous les détails techniques avant le départ : j’ai juste eu à monter dans le train et ils étaient présents à la gare d’arrivée pour m’accueillir chaleureusement et avec le soleil !

Une fois sur place

Pour ma part, j’avais la charge de quatre enfants, âgés de 1 an et demi à 12 ans. Les activités ne pouvaient donc pas être les mêmes pour tous ! Mais ma tâche principale était de m’occuper de la plus petite, de la lever le matin et de lui donner son petit-déjeuner, de jouer avec elle, de la changer, de l’occuper avec du coloriage, des chansons, des petites ballades, de s’occuper d’elle à l’heure de la sieste et je m’occupais des enfants à l’heure du coucher aussi. Je les aidais à faire leurs devoirs de vacances, on pouvait jouer à des jeux de société, etc. En fait, je devais vraiment me comporter comme une grande soeur attentive. Et puisqu’on vit dans une communauté, tous ensemble, il est bien sûr primordial d’aider dans les tâches quotidiennes : mettre la table, débarrasser la table, ranger le lave-vaisselle… La mère de famille m’avait énoncée ces tâches par téléphone, lors de la première prise de contact. Je savais donc que je ne devais pas non plus espérer mettre les pieds sous la table ; il faut savoir que oui on est un peu en vacances car il y a le soleil, la mer ou la piscine, mais il ne faut pas non plus oublier qu’à la fin on sera payé et pas pour ne rien faire !

Trouver sa place

Avant mon départ, j’étais vraiment pleine d’appréhension. Je ne savais pas vraiment comment ce voyage allait se passer ni comment les enfants allaient se comporter avec moi car on ne se connaissait pas du tout. On rentre vraiment dans l’intimité des gens, on partage les repas ensemble, les disputes de famille, etc. Et trouver sa place n’est pas toujours facile. Est-ce qu’on en fait assez ? Est-ce qu’on en fait trop ? Est-ce qu’on est trop collé à la famille ? Faut-il leur laisser des moments privilégiés en famille ? Toutes ces questions, je me les suis posées tout au long de ces deux semaines avec eux. Je devais sans cesse doser ma présence. Bien sûr, j’essayais de passer un maximum de temps présente auprès des enfants, tout en laissant aux parents la liberté de faire ce qu’il leur plaisait. Si le père devait répondre à ses mails et que la petite pleurait auprès de lui, j’accourais pour la prendre avec moi et l’emmener un peu plus loin pour laisser un espace calme autour des parents. Si je voyais, au contraire, que les parents jouaient avec les enfants, je m’éclipsais discrètement dans une autre pièce, afin de leur laisser un temps ensemble, qu’ils puissent profiter les uns des autres sans aucune tierce personne autour. Enfin, si j’avais un doute, si je ne savais pas si je devais rester ou non, je demandais simplement s’ils avaient encore besoin de moi et ils me répondaient simplement. Ce dilemme a notamment été présent lorsque les parents invitaient des amis : devais-je rester avec eux ou non ? Je pense que partager le repas peut se faire mais il ne faut pas non plus se mêler à leur conversation et s’éclipser assez rapidement après avoir fini son assiette me semble être un bon compromis. On est un membre de la famille pour quinze jours mais il ne faut pas non plus s’immiscer de trop dans les relations.

Les temps libres

Même si c’est un job, on ne peut pas travailler de 8h du matin jusqu’à 22h tous les jours. Il faut aussi que la famille laisse un peu de temps à la personne qui les accompagne afin de se reposer. Tout d’abord, il faut qu’elle ait aussi une chambre personnelle ; ce que j’avais et j’avais beaucoup d’appréhension à ce sujet car ils ne m’avaient rien dit ! J’étais soulagée ! Après avoir accompagné la plus petite à sa sieste pendant l’après-midi, j’avais du temps libre jusqu’à son réveil : je pouvais donc lire, me reposer, aller dans la piscine… Puisqu’on était en bord de mer, lorsqu’on allait à la plage, ils me laissaient aussi l’occasion de me baigner et prenaient la relève de surveiller les enfants. C’était aussi le cas autour de la piscine. Et j’ai vraiment apprécié !

Le salaire

J’avais cherché à me renseigner sur Internet sur le salaire à demander pour un tel job et je trouvais beaucoup de contradictions. Mais c’est la famille qui m’a proposée le salaire : 250€ la semaine avec un jour de libre pour les deux semaines.

Si c’était à refaire ?

Bien sûr, il est certain que je tenterai à nouveau l’expérience si elle s’offrait à moi. J’ai apprécié la famille et les enfants, qui étaient vraiment faciles et obéissants, j’ai pu profiter du soleil tout en étant payée. C’est un très bon compromis, qui m’a permis de rencontrer des personnes intéressantes et de visiter davantage la côte basque !

Quelques photos de Bilbao pour terminer 🙂

img_2432img_2443img_2448img_2430img_2421

3 réflexions sur “PARTIR EN VOYAGE COMME BABYSITTER

  1. Coucou ! C’est un super article de ton expérience comme baby-sitter pour les vacances. 🙂 je prends note du site et je le garde sous la main car il pourrait peut-être me servir un jour.
    A bientôt et bon week-end ~~

    1. Je suis contente si cet article peut t’être utile ! C’était le but, car j’en ai cherché avant de décider de faire ce job, et je n’avais rien trouvé !! 🙂 Je te conseille vivement cette expérience ! Bisous 🙂

  2. Ton article est très intéressant ! Je ne connaissais pas ce concept et ce type de job d’été – en dehors du système de fille au pair. Si je l’avais connu plus tôt j’aurais eu des job d’été mille fois plus intéressants que les fameux burgers de chez McDo ! Je garde l’idée en tête pour l’avenir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *